Retrouver l’harmonie et la paix avec Ho’oponopono

Selon Ho’oponopono, tout ce que nous vivons dans notre vie est la manifestation de nos mémoires inconscientes. Aussi, notre réalité, le stress, les événements, les conflits sont la concrétisation de ces mémoires. A l’inverse d’une approche analytique, Ho’oponopono ne nécessite pas de connaître l’origine de ces mémoires pour pouvoir retrouver un équilibre. Les reconnaître comme mémoire, les accepter et commencer une démarche de réconciliation avec soi-même permet de retrouver l’harmonie. Ho’oponopono, sagesse ancestrale hawaïenne, permet la guérison intérieure, de surmonter les obstacles et de vivre harmonieusement avec soi-même et les autres. Merveilleux outil d’évolution personnelle, Ho’Oponopono, comment ça marche ?

Qu’est-ce que Ho’oponopono ?

« Ho’oponopono » est une expression hawaïenne qui signifie « remettre les chose en ordre », « corriger», « harmoniser », « rendre droit ».
Cette expression vient de 2 mots hawaïens : «Ho’o» qui signifie « commencer une action » et « Pono » qui signifie «honnêteté», «moralité», «bonté».

Ho’oponopono est une philosophie de vie ancestrale, une façon de vivre Hawaïenne qui a été transmise de génération en génération. Ho’oponopono était, à l’origine,  une coutume, un rituel de paix que l’on pratiquait quand des conflits relationnels survenaient ou des décisions importantes devaient être prises au sein de la communauté ou de la famille. Ce rituel avait pour but de retrouver la paix et l’harmonie entre les protagonistes, mais également en soi. Il pouvait durer plusieurs jours et était présidé par un prêtre guérisseur lors de réunions. Cette coutume basée sur le dialogue, la réflexion, la méditation, la responsabilisation, la repentance et la prière permettait d’aplanir la situation, de corriger les pensées erronées, et de pardonner.

La paix commence avec moi.
Morrnah Nalamaku Simeona

Au milieu des années 70, Morrnah Nalamaku Simeona (1913 – 1992), une chamane hawaïenne a modernisé et adapté aux réalités sociales de notre culture occidentale la pratique traditionnelle de Ho’Oponopono. Elle l’enseigna aux USA, en Asie et en Europe. Cette adaptation permet de pouvoir la pratiquer seul et sans rituel établi lors de réunions. Ainsi, Ho’oponopono peut se pratiquer à n’importe quel moment et n’importe où.
Aujourd’hui, le Docteur Hawaïen Hew Len (ancien élève de Morrnah Nalamaku Simeona) et Joe Vitale, ont contribué à simplifier la pratique de Ho’oponopono (entre autre par l’utilisation d’un mantra) et continuent à l’enseigner.

 

Les principes et fondements de Ho’Oponopono

1 – Ma pensée crée ma réalité – Je suis RESPONSABLE de ce que je vis et de ce qui constitue ma réalité.

Ho’oponopono se fonde sur une vision de la réalité bien précise 
La réalité n’est qu’une une création de nos pensées. Une pensée négative engendrera une réalité négative, une pensée positive engendrera une réalité positive. Aussi, ce que je vis de malheureux dans ma vie est une création de mes propres pensées. Une approche de RESPONSABILISATION qui semble un peu similaire à la Loi de l’Attraction, mais qui n’en reste pas moins très différente dans le sens où, selon Ho’Oponopono la réalité physique dont il s’agit dépasse même notre propre individualité. On peut presque parler d’une sorte de création de notre monde réel par une pensée collective. Le monde naît de ce que nous pensons, et nous en sommes responsables car cette réalité fait partie de notre vie.

Lorsqu’on prend la responsabilité de sa vie, tout ce que l’on voit, entend, sent, ou apprend d’une façon ou d’une autre on en est totalement responsable puisque cela fait partie de la perception de la propre vie. Le problème n’est pas la réalité à l’extérieur de soi, il serait à l’intérieur; et pour changer cette réalité, on devrait se changer soi-même. La responsabilité totale comprendrait, que tout le vécu est une projection de l’intérieur de l’Homme.
Joe Vitale

Cette façon de concevoir et d’intégrer notre réalité est le fondement de toute la philosophie Ho’Oponopono.
Elle est également la plus difficile à admettre, je le conçois. Se dire que je suis responsable du licenciement de mon voisin par le simple fait d’en prendre connaissance, et que quelque part j’ai été créatrice de cette réalité (et donc responsable) est vraiment très difficile à concevoir. Selon Ho’Oponopono, tous les événements de notre environnement sont l’expression de nos pensées. Néanmoins, la responsabilisation totale a également pour objectif de ne pas se victimiser et de nous faire prendre conscience du pouvoir créateur que nous possédons tous. C’est une vision de la vie qui n’est ni bonne ni mauvaise. C’est une façon d’aborder ce que l’on vit qui a l’avantage de pouvoir amorcer un travail sur soi salvateur à condition de ne pas se laisser envahir par un sentiment de culpabilité qui n’est absolument pas l’objectif de cette pratique.

 

2 – Ma pensée naît de mes mémoires et programmes inconscients – La réalité que je créé à l’extérieur de moi est la concrétisation d’une mémoire.

Nous nous construisons sur des croyances, des valeurs parfois des peurs. Selon Ho’Oponopono, toutes ces pensées proviennent de nos mémoires et programmes inconscients. Nous sommes créateurs de nos mémoires et nous continuons à en créer tout au long de notre vie. Ces mémoires se manifestent par des réalités heureuses comme malheureuses. Elles viennent de nos expériences de vie, de l’éducation, de nos ancêtres, de notre vie intra-utérine…
Lorsqu’un événement malheureux, des émotions oppressantes, des conflits, des maladies surviennent dans notre vie, ils sont l’expression de ces mémoires inconscientes. Tout ce qui se passe dans notre vie est la manifestation d’une mémoire. Aussi pour arriver à un état d’équilibre il est nécessaire de nettoyer les mémoires qui créent la réalité que nous vivons. Il n’y a pas de jugement de valeur à avoir sur ces mémoires, elles ne sont ni bonnes, ni mauvaises, elles s’expriment au travers d’événements et d’émotions et nous empêchent d’être nous même : des êtres libres et en paix.

une mémoire est un programme inconscient, créé par un événement qu’une personne ou quelquefois même ses parents ou ancêtres ont vécu dans le passé. Celui-ci est à l’origine de croyances, d’émotions et de peurs à travers lesquelles la perception de la réalité est déformée.
Maria-Elisa Hurtado-Graciet

 

3 – Nettoyer mes mémoires pour « nettoyer » ma réalité. : le nettoyage spirituel

Pour comprendre le processus de nettoyage, il faut comprendre la manière dont est structuré notre identité selon Ho’Oponopono :
Le Subconscient ou « Unhipili » en Hwaïen : c’est notre « enfant intérieur ». C’est ici que sont stockées toutes nos mémoires.
Le Conscient ou « Uhane » qui signifie « mère ». C’est notre intellect, notre mental. C’est cette mère qui pense, réfléchit et fait des choix.
Le Superconscient ou « Aumakua » qui signifie « père ». C’est en quelque sorte notre « âme », « notre être supérieur ».
L’intelligence Divine ou Dieu. C’est notre Divinité intérieure.

Ainsi, nos mémoires sont stockées toute notre vie dans notre Subconscient. Lorsque qu’un événement désagréable survient dans notre vie, notre Mental (Le conscient, la mère) peut décider de nettoyer la mémoire qui s’est matérialisé en cet événement. Pour se faire, il suffit d’en faire la demande. Le conscient va s’adresser au Superconscient (notre être Supérieur) afin que l’être divin qui est en vous commence le processus de nettoyage. Et c’est tout.

 

4 – Désolé. Pardon. Merci. Je t’aime.

Afin de lancer le processus de purification des mémoires, il suffit d’en faire la demande et de répéter ce mantra tout en reconnaissant que l’origine du problème vient de nous-même, d’un état de pensée, d’une mémoire à nettoyer, qu’il est notre propre création. C’est une sorte de rituel de pardon et de réconciliation avec soi-même.

Désolé. Pardon. Merci. Je t’aime.

Désolé et Pardon ici il ne s’agit pas de se culpabiliser. Il s’agit d’être désolé pour vous car vous ne saviez pas que vous aviez ces mémoires qui aujourd’hui se matérialisent en un événement désagréable.
Merci Merci de m’avoir révéler ce problème. Merci de me donner l’opportunité de nettoyer ces mémoires.
Je t’aime Je t’aime est adressé à ma divinité intérieure, à mon âme, à mes mémoires et mon enfant intérieur.
Et lâcher prise, tout en ayant confiance en l’avenir… C’est aussi un acte de foi.

Il n’est pas nécessaire de connaître quelle mémoire doit être nettoyée, son origine ou d’analyser l’événement. Notre divinité intérieure  sait ce qui doit être purifié.
Aussi, vous pouvez pratiquer ce rituel dès qu’une situation ou une émotion désagréable se présente. Plus vous exercerez Ho’Oponopono plus vous vous sentirez en contact avec votre Divinité intérieure, plus vous vous sentirez centré dans votre vie et en harmonie… Plus vous serez en paix, plus vous créerez un environnement de paix.
D’autre part, en faisant abstraction des tenants et aboutissants du problème et en se concentrant sur le nettoyage des mémoires, cela permet de ne pas alimenter des émotions déjà vives en cas de crise et de prendre du recul face à la situation. L’acte de foi en vers la vie que demande Ho’Oponopono  – après le rituel de purification (le lâcher prise nécessaire) – permet également de désencombrer son mental et d’accueillir plus facilement l’inspiration et aussi des solutions concrètes aux difficultés que l’on rencontre.

Car la loi de cause à effet sévit sur chaque être vivant à chaque moment, le but principal de son procédé est de se libérer des expériences malheureuses et négatives vécues dans les réincarnations passées et d’effacer sans surmenage les chocs psychiques gravés dans la mémoire.
Morrnah Simeona

Quelques livre pour découvrir et travailler avec Ho’oponopono
« Ho’oponopono » de Luc Bodin et Maria-Elisa Hurtado-Graciet
« Le grand livre de l’ho’oponopono » de Luc BODIN, Nathalie BODIN et Jean GRACIET
« L’essence de Ho’oponopono » de Maria-Elisa Hurtado-Graciet
« Ho’oponopono : 30 formules de sagesse pour guérir les conflits » de Nathalie Bodin
« Ho’oponopono – La paix commence à partir de vous » de Josaya« Zéro limite : Le programme secret hawaïen pour l’abondance, la santé, la paix et plus encore » de Joe Vitale et Ihaleakala Hew Len

Quelques jeux (coffrets de cartes) pour pratiquer Ho’Oponopono au quotidien
« Le Jeu du Ho’oponopono » de Nathalie Lamboy et Marc Kucharz
« Sagesse et puissance de Ho’oponopono » de Maria Elisa Hurtado-Graciet et Jean Graciet
« Coffret pour Vivre avec Ho’Oponopono » de Nathalie Bodin

Retrouver l’harmonie et la paix avec Ho’oponopono

Retrouver l’harmonie et la paix avec Ho’oponopono – Ho’oponopono, sagesse ancestrale hawaïenne, permet la guérison intérieure, de surmonter les obstacles et de vivre harmonieusement avec soi-même et les autres.

Eve Korrigan

Obnubilée depuis plus mon jeune âge par des interrogations métaphysiques, j'essaie tant bien que mal de comprendre le but de l'existence et les composantes de ce grand Tout dans lequel nous cheminons. En quête constante, plutôt interrogative qu'affirmative, et situant toujours l'humain au coeur de mes préoccupations et explorations, je vous partage quelques unes de mes réflexions alliées à l'essence du tarot, des oracles et des jeux de développement personnel. Fondatrice de Graine d'Eden, je partage ma passion pour tous les supports d'évolution personnelle au travers de publications variées, une bibliothèque interactive de jeux (Tarot, Oracles et autre jeux) et vous propose une guidance hebdomadaire et des consultations privées.

Vous serez intéressé par

5 commentaires sur “Retrouver l’harmonie et la paix avec Ho’oponopono”

  1. Merci de cette information. Je pratique regulierement sans realiser qu en ce faisant je nettoyais certaines mémoires. Merci ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne manquez pas !

Close
Partagez1.8K
Enregistrer5
+1
Tweetez
Partagez
Close